Accueil » Les cassettes Hi8, Video8 et Digital8 : le point sur ces 3 formats de cassettes vidéo

Les cassettes Hi8, Video8 et Digital8 : le point sur ces 3 formats de cassettes vidéo

par Elinna
461 vues
cassettes

La cassette vidéo a connu sa popularité, notamment dans les années 70, 80 et 90. On avait toujours eu l’habitude d’utiliser ce support, que ce soit pour immortaliser des moments, enregistrer ou visionner des films… À cette époque, les grands fabricants se disputaient les faveurs des utilisateurs en essayant toujours de proposer des systèmes plus innovants. Le marché a vu naître différents formats de vidéo. Pour la firme japonaise Sony, ce sont les bandes 8 mm qui étaient mises sous le projecteur : Vidéo8, Hi8 et Digital8. 

Les cassettes Video8, Hi8 et Digital8 : une petite histoire…

L’histoire des cassettes vidéo 8 de Sony a commencé vers l’an 1985 lorsque la marque a lancé le format Video8 ou encore V8. Celui-ci a été censé remplacer les systèmes concurrents dont le VHS de JVC. On pouvait dire que c’était un succès pour la marque. Le format Video8 jouissait d’une confortable avance technologique sur le VHS standard.

Quelques années plus tard, vers 1987, un autre format vidéo amateur 8 mm a été lancé : le fameux Hi8. C’était la version haute résolution du 8 mm. Il offre une meilleure qualité d’image et de son dans les caméscopes amateurs. La différence entre les deux, ce nouveau format vidéo permet un enregistrement séparé en luminance Y et en chrominance C. Le Hi8 était considéré comme une référence à son époque.

Toujours dans un souci d’améliorer leur système, Sony présentait en février 1999 un nouveau format numérique plus performant et innovant : le Digital8. Ce support attaquait avec des arguments ravageurs. Il offre des performances comparables au DV ou Digital Vidéo. Inutile alors de préciser que la qualité d’image et de son est suffisamment meilleure que le Hi8. Le D8 offrait aux utilisateurs la possibilité de filmer en numérique sur des cassettes 8 mm.

cassettes Hi8

Video8, Hi8 et Digital8 : le point sur les 3 formats  

Caractéristiques

Comme déjà évoqué plus haut, les formats 8 mm de Sony se démarquent par leur bande de 8 mm de largeur, plus étroite. Généralement, la bande est composée de particules de métal évaporées sous vide. Les cassettes vidéo 8 mm se distinguent aussi par leur taille plus réduite, peu encombrante et facilement transportable. La dimension du boîtier est de 9.5 x 6.2 x 1.5 cm.

Lecture

Le format vidéo 8 a été inventé spécialement pour les caméscopes. Les cassettes ne peuvent donc être lues sur des magnétoscopes classiques. Pour profiter d’une bonne qualité d’image et de son, il faut s’équiper d’un caméscope adéquat. Pour info, les premiers caméscopes au format Hi8 n’apparaissaient sur le marché européen qu’à partir de 1990. Sachez tout de même qu’il est possible de numériser ses cassettes vidéo 8. Vous pouvez confier le transfert à une entreprise française qui numérise les cassettes Hi8, Video8 et Digital8.

Son et image

En termes de qualité d’image, il faut bien avouer que les résolutions offertes par les formats 8 mm sont moins bonnes que les formats standards VHS, VHS-C ou encore S-VHS. En revanche, la qualité de son est bien meilleure que sur le VHS. La capacité PCM (son numérique) permet de profiter d’un son stéréo d’une qualité comparable à celle d’un CD audio.

Compatibilité

Le format 8 mm n’existe pas en SECAM. Le standard vidéo offert par ces cassettes est PAL et NTSC. Pour visionner une cassette à bande 8 mm sur un téléviseur SECAM, il faut disposer d’un transcodeur PAL/SECAM ou bien d’un caméscope bi-standard PAL/SECAM. La cassette peut aussi être lue sur un téléviseur bi-standard SECAM/PAL.

Facebook Comments

Postes connexes

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies