Astuces pour trouver son animal de compagnie

par Sara
animal en suisse

Chaque année, des dizaines de milliers d’animaux se retrouvent dans les refuges pour plusieurs raisons. En effet, ils sont victimes des cas d’abandon, du décès du propriétaire, de perte ou d’un retrait judiciaire. Ainsi, choisir d’adopter un profite aussi bien à l’animal qu’à l’adoptant. Découvrez dans cet article comment se fait l’adoption d’animal en suisse.

Où se fait une adoption d’animal en Suisse et comment réaliser l’adoption ?

Pour adopter un animal de compagnie, l’endroit idéal où se rendre est une maison d’aide animalière. Il s’agit d’un refuge d’animaux qui est réparti sur tout le territoire suisse.

Généralement, les refuges d’animaux ont des horaires bien planifiés consacrés à l’adoption. Ces horaires sont limités à quelques jours par semaine. Chez d’autres, il faut convenir d’un programme par téléphone. Toutefois, la plupart d’entre eux publient sur internet les photos d’animaux disponibles pour adoption avec à l’appui quelques informations les concernant.

Ces informations sont souvent en rapport avec la race, l’âge, le sexe et d’autres caractéristiques de l’animal. Elles sont très utiles, car elles permettent de vérifier s’il y a des animaux qui répondent à nos critères. Cependant, il faudra se rendre sur place pour voir soi-même.

Comment se passe l’adoption en Suisse ?

Le refuge, tout comme l’adoptant, à des critères spécifiques qu’il applique aux adoptants en fonction des animaux à adopter. Ainsi, en se basant sur le profil de celui qui veut adopter, c’est-à-dire sa famille, ses enfants, l’environnement, son expérience, et autre critère, le refuge déterminera s’il peut lui laisser l’animal ou pas. Dans le cas d’un refus, l’adoptant sera orienté vers un animal qui lui est plus compatible. 

Par ailleurs, il faut noter que même après l’adoption de l’animal, la maison de protection demeure son propriétaire. L’adoptant est reconnu comme étant le détenteur de l’animal. Par conséquent, si l’animal ne reçoit pas les traitements adéquats dans sa nouvelle maison, le refuge peut le reprendre. Afin de veiller à cela, la maison de protection effectue des visites surprises ou planifiées chez l’adoptant.

Quelles sont les garanties dans le cas d’une adoption d’animaux

Avant de regagner leur famille d’accueil, les animaux sont soumis à un contrôle vétérinaire. En effet, ils doivent être vaccinés, stérilisés et enregistrés pour suivis dans une base de données grâce à une puce électronique. En outre, de nombreux refuges animaliers proposent de prendre en charge, durant les dix jours qui suivent l’adoption, les soins de l’animal s’il tombe malade.

Il faut noter que vous pouvez opter pour une assurance animale. Celle-ci vous aidera dans votre procédure d’adoption. L’adoption d’un animal est une décision à prendre très au sérieux. En effet, un jeune chien peut vivre 15 ans et une grand, 7 ans. Il en est de même pour le chat. Cela revient à s’engager sur une très longue période. Il est donc impératif de bien réfléchir avant de faire le grand saut.

Quel est le coût d’une adoption d’animal en Suisse ?

Il faut retenir qu’un refuge ne vend pas les animaux, mais il les confie. Ainsi, les adoptants sont juste tenus de payer un émolument. Celui-ci permet d’assurer les frais de soin, d’hébergement, de vaccination, de castration ou de stérilisation de l’animal. Le coût de revient de cet émolument varie en fonction du refuge animalier.

Dans tous les cas, pour adopter un chien, les frais à débourser peuvent varier en fonction de la compagnie d’adoption. Concernant les chats, il faut prévoir quelques francs selon les formalités. Par ailleurs, certains refuges animaliers proposent comme alternative à l’adoptant de devenir membre de leur association pendant au moins un an ou pendant tout le temps que vivra l’animal adopté. Ainsi, en tant que membre, il apportera une contribution annuelle de quelques euros.

Facebook Comments